News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Cinderalla (6,5/10)

Junko Mizuno

One-shot
Type : Fantastique, Ero Guro, Adaptation d'oeuvre littéraire, Zombies

1995 par Koushinsya, Tokyo, Japon
2004 par Editions IMHO

Conception graphique & lettrage : Junko Mizuno & Vincent Montagnana
Traduction & adaptation : Jérôme Schmidt & Yoko Tanaka

D'après le conte populaire Cendrillon

Pour public averti (violence)

Cinderalla mène une vie heureuse avec son père qui tient un restaurant très couru de yakitori (brochettes). Lorsqu'il décède, Cinderalla décide tout naturellement de le faire sortir de la tombe. Devenu zombie, il peut à nouveau tenir la cuisine mais tombe amoureux d'une zombie boulimique. Dès lors, la vie de Cinderalla devient infernale : elle doit tenir le restaurant, nourrir sa belle mère et coudre des vêtements pour ses demi-soeurs. Mais, une nuit, elle croise un beau jeune homme mort dans son jardin. (Dominiquel)

Dominiquel : surprenant à plus d'un titre : les graphismes sont totalement originaux et cette façon d'appréhender le conte Cendrillon est ... étonnante. Ne vous attendez pas à une fable gentillette ; les visages poupons, les bouclettes et les coeurs servent les délires de l'artiste qui nous emmène à la limite du gore et qui aime montrer la poitrine de ses héroïnes. Personnellement, il m'a bien fallu deux lectures pour me faire à ce style : pas si facilement accessible donc. 7/10.

Miam-Mioum : Je n'ai pas aimé parce qu'on ne retrouve pas l'ambiance des manga japonais. Cette histoire-là pourrait être racontée dans n'importe quelle BD. Même les dessins n'ont rien des dessins des manga que j'ai lu. On a une overdose de seins. C'est en couleurs mais bof, le noir et blanc m'allait bien et je préfères la lecture de droite à gauche. Bref rien de japonais dans ce manga selon moi. 4/10.

Max : L'histoire, les personnages, l'ambiance, le style de dessin, les dialogues, les jeux de mots, les couleurs : tout est bon, rien à jeter. C'est clair que c'est un manga peu banal, vraiment atypique. On dirait une véritable comédie musicale d'horreur et d'humour. Les couleurs utilisées sont vraiment spéciales, le choix de celles-ci sont vraiment faites avec brio. En une phrase, si vous aimez les bons manga un peu spéciaux, Cinderalla est fait pour vous et répondra à toutes vos attendes. 8,6/10.

Kranf : Plaisant et graphiquement amusant. 7,5/10.

Dominiquel : 7/10 - Kranf : 7,5/10 - Max : 8,6/10 - Miam-Mioum : 4/10 - Ruichan : 5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com