News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Jane Eyre (6,8/10)

SunNeko Lee (D) & Crystal S. Chan (S)

One-shot
Type : Amour, Drame, Vie quotidienne, Période victorienne, Adaptation d'une oeuvre littéraire

2016 par Udon Entertainment Inc.
2017 par Pika Edition / nobi nobi ! (Les Classiques en Manga)

Traduction & postface : Julia Brun
Adaptation graphique : Catherine Bouvier
Charte graphique : Nans Grall

D'après l'oeuvre éponyme de Charlotte Brontë



Jane, orpheline, a été recueillie à contrecoeur par sa tante qui ne l'aime pas.  La jeune fille se fait sans arrêt embêter voire violenter par ses cousins.  Révoltée par ces injustices, Jane ne se laisse pas faire et c'est ce manque de docilité qui pousse sa tante à la placer dans un pensionnat pour filles orphelines et sans fortune.  Bien que la vie y soit très rude, Jane y est plus heureuse car elle se fait enfin une amie. 
(Dominiquel)


Dominiquel : Je n'ai pas lu le roman original et ce manga ne me donne pas envie de m'y mettre.  L'héroïne, bien qu'étant une battante, ne m'a pas inspiré de réelle sympathie, le côté religieux très commun pour l'époque m'a pesé et le manga m'a paru long.  Je ne regrette pas de l'avoir lu mais n'ai pas savouré ma lecture non plus.  J'ai trouvé aussi le graphisme associé à l'héroïne trop enfantin.  Bof ! 6,8/10.

Max : Deux possibilités s'offrent à moi : soit la première qui va m'offrir bonheur, amour, argent et sécurité, soit la seconde : malheur, tristesse, être dans le besoin voire devenir malade...  Jane Eyre choisira toujours la seconde possibilité. "Nous sommes faits pour souffrir et lutter".  Et même si **SPOIL** cela finit en happy end : on retrouve son homme, on vit bien à l'écart de la "méchante" société, on est heureux, on a un enfant, etc., cela ne va quand même pas finir aussi bien (trop facile !), on vous tape une phrase : "Nous avons été unis pendant dix ans".  Oui, trop sympa de finir sur un moment heureux, faut pas que le lecteur soit content, non, non ! **FIN SPOIL** "Malheur, malheur, quand tu nous tiens".  Et surtout, c'est super long à lire.  6,8/10.


Dominiquel : 6,8/10 - Max : 6,8/10.


Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com