News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


L'île du temps (5,6/10)
Jikanto

Naotsugu Matsueda (D) & Takashi Sugimoto (S)

One-shot
Type : Thriller, Horreur, Huis Clos, Paradoxe temporel, Show-business, Légende urbaine japonaise

2014 par AlphaPolis Co., Ltd.
2016 par Komikku éditions

Original design work : ansyyqdesign
Traduction : Thibaud Desbief
Adaptation graphique : Komikku éditions

Une équipe de tournage débarque sur l'île de Yagô pour y visiter les bâtiments désertés voici presque vingt ans lors de la fermeture de la mine d'or. Tout se passe plutôt bien jusqu'à ce que Jun Sakura, l'assistant de production, reçoive sur son téléphone une vidéo envoyée de 5 ans dans le futur : un personnage masqué et handicapé le prévient de l'imminent tremblement de terre et du prochain assassinat de la quasi intégralité de l'équipe par un tueur mystère. D'abord sceptique, Jun est bien obligé d'y croire quand une partie de la mine s'effondre à cause d'une secousse sismique et que l'un de ses collègues n'y survit pas. (Dominiquel)

Max : Le scénario est d'un déjà vu pas possible : des personnes isolées sur une île déserte qui meurent une par une, avec, bien entendu, des situations du genre "il y a un assassinat ou une malédiction mais séparons-nous !" ou bien "il y a des morts, on va tous mourir, mais j'ai un secret à deux balles qui ne sert à rien que je vais quand même garder pour moi alors que l'on se méfie de moi et que deux autres personnes sont mortes". Mais à part cela, dans le style, c'est pas mal. 7,2/10.

Dominiquel : L'idée générale est franchement bonne mais la réalisation est ratée. Le rythme est inégal, on n'a pas peur, on ne sursaute pas et on n'est pas vraiment surpris par la majorité des évènements ; et en plus ce n'est même pas gore ! Il n'y a pas d'enquête : le héros sait qu'il va se passer quelque chose mais il ne cherche pas vraiment à comprendre ou, en tout cas, il ne présente pas ses hypothèses au lecteur. C'est profondément brouillon et désordonné : tous les personnages partent dans tous les sens sans véritable raison. Le résultat est qu'à la fin, on n'a finalement pas vraiment compris qui a fait quoi. Une adaptation complètement ratée des Dix Petits Nègres d'Agatha Christie. 4/10.

Dominiquel : 4/10 - Max : 7,2/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com